Les douars du Rif : des zones fortement enclavées

Les douars sont en quelque sorte des regroupements de personnes appartenant à une même famille. Au Maroc et plus précisément dans le Rif oriental, ils sont généralement établis dans des zones rurales fortement enclavées dont les habitations sont situées à flanc de montagne. De plus en plus, les habitants des douars s'établissent dans des endroits là où des intérêts communs peuvent être exploités : des points d’eau, une école, un four collectif ou encore une mosquée de village. D’une manière générale, les douars sont très difficiles d’accès. L’on y aboutit par des routes très rocailleuses voire même des pistes  impraticables pour tout genre de véhicules. Seul un véhicule tout-terrain (4x4) est en mesure d’accéder à ces endroits mais il n’est pas rare qu’il faille laisser le véhicule au bas d’une piste pour effectuer le reste du parcours à pied, accompagné d’une ou plusieurs mules. Lorsque les habitants voient passer un véhicule, ils savent qu’il transporte des membres d’une équipe médicale mobile ou bien du personnel appartenant à une association humanitaire oeuvrant sur le terrain. Personne ne s’aventure dans ces zones enclavées car les risques inhérents à un accident sont très importants et l’évacuation vers un hôpital est quasi impossible.

 


Route d'accès à un douar.


Piste menant à un douar.


Grimper, toujours grimper.


Négociations avant la descente.

Page suivante