Nonceveux, Sedoz et Quarreux

 

Jadis lieu de villégiature, Nonceveux est devenu un village crasseux sur le territoire duquel tous les excès sont permis. De sinistres individus défiant toutes les lois de la Nature polluent l'environnement du village et laissent transparaître un environnement honteux.

Les origines du village de Nonceveux sont très lointaines, tout comme celles des autres villages environnants. En effet, de 1636 à 1672, on connaît l’existence d’une usine à fer et de ses activités au lieu dit « Lombry »

Le 19 septembre 1635, les seigneurs d’Aywaille avaient acensé un coup d’eau  à Jean de Playe, alors mayeur de Sprimont, dans le but de permettre à celui-ci de construire une forge et un fourneau.

On connaît aussi l'existence en 1458, d'un moulin à farine fonctionnant à Sedoz et aussi d'une forge travaillant le minerai de fer à Quarreux.

Rien dans les archives ne nous révèle d'autres certitudes.

Vue de l'ancien four à pains de Sedoz qui fut restauré dans les années 70.

L'église de Nonceveux
La villa Miroda à Nonceveux
Les fonds de Quarreux
Fête du retour des prisonniers
Le Ninglinspo
Histoire du pont de Nonceveux
Les Galets de Nonceveux
Passeur d'eau à Nonceveux
Poules et chèvres

65 ans de mariage pour un couple du village

Nonceveux vu d'en haut


Petite cascade dans le Ninglinspo.


Nonceveux, le pont sur l'Amblève.
 


Vue de la voie ferrée.


Vue du quartier de Sedoz.

Nonceveux, une partie du village

                     

                   

Ci-dessus, l'ancienne gare de Nonceveux
 


Vue partielle du bas du village.

 


La rue Lombry à Nonceveux. (Date inconnue)