A Nonceveux, le NINGLINSPO

Situé sur le territoire de la commune d'Aywaille, le ruisseau du Ninglinspo est parfois aussi appelé Ruisseau du Hornay. D'une pente moyenne avoisinant 7,5 % il court sur une distance d'environ 3 kilomètres. La source réelle est difficilement identifiable dans le sens où sur le plateau d'où il émerge du sol, à environ 400-405 mètres d'altitude, une multitude de petites sources jaillissant ça et là l'alimentent. Il reçoit aussi sur son parcours les eaux de quelques petits rus : le Vieux Chera, la Chaudière ou ru des Grandes Fagnes, le ruisseau des Blanches Pierres ou de Sprimont et le ru de Noirheid. Le Ninglinspo est un affluent de l'Amblève, il se jette dans cette dernière sur sa rive droite à Sedoz, bourgade située à environ 140 mètres au-dessus du niveau de la mer, passant sous la route d'Aywaille à Trois Ponts, à proximité du centre pour réfugiés qui jadis était l'ancien hôtel La Chaudière.

L'endroit traversé par ce ruisseau porte également le nom de Ninglinspo mais aussi vallon des Chaudières. Ce site boisé est très fortement fréquenté, hiver comme été, par de nombreux touristes. Plusieurs circuits pédestres parcourent cette forêt dans laquelle avaient été aménagés 19 passerelles en bois au-dessus du ruisseau. Quelques-unes d'entre elles ont disparu soit par vandalisme pour certaines et pour cause de vétusté pour d'autres. La vallée du Ninglinspo, hormis sa partie inférieure, est entaillée dans les roches du massif géologique de Stavelot. Le lit du ruisseau mais également ses à-côtés, sont parsemés de blocs de quartzite tels que ceux rencontrés dans les Fonds de Quarreux, situés non loin de là. Ils sont cependant de moindre importance volumétrique. Si en été l'on ressent un bien être certain ainsi qu'une sérénité profonde en parcourant ces lieux, il arrive parfois de voir un déferlement impétueux de ces eaux causé par de fortes précipitations, entraînant avec elles des cailloux de dimensions variées.

Le parcours du Ninglinspo est agrémenté par quelques marmites, encore appelées cuves ou bains. Des noms poétiques leurs ont été attribués :Bain de Diane, Bain de la Loutre, Bain d'Hermès, Bain des Naïades, Bouillon de la Chaudière, Bain du Cerf ou encore Bain de Vénus

A gauche, le Bain de Diane et à droite la Cascade de La Chaudière.

Le Val du Ninglinspo est un site classé par arrêté royal datant du 8 avril 1949.

Quelques décisions du Collège, dans les temps passés.

Le 18 décembre 1913, à la demande de Mr. SCHLOSSER, le Collège Échevinal donne son autorisation d'abattre des baliveaux afin de réaliser la construction de 8 petits ponts servant à traverser le ruisseau à des endroits choisis. M.SCHLOSSER était hôtelier à Nonceveux.

Le 9 septembre 1916, le Collège transmet pour disposition au département des Eaux et Forêts une demande de Mr.RAHIR tendant à marquer 4 baliveaux en vue de construire 8 ponts sur le Ninglinspo. Mr.RAHIR était secrétaire de la ligue -Les Amis de l'Amblève-

Le 19 septembre 1916, le Conseil décide de conserver un rideau de 10 mètres de large le long du ruisseau Ninglinspo.

Le 21 octobre 1916, il est décidé d'aménager le site du Ninglinspo.

Vu la lettre de la société « Les Amis de l’Amblève » en date du 8 septembre 1916 adressée à Monsieur le directeur général des Eaux et Forêts tendant à voir :

1 - Maintenir sur les deux rives du Ninglinspo un rideau d'arbres et de taillis d'environ 15 mètres de largeur englobant le sentier tracé par les nombreux touristes et qui longe alternativement la rive droite et la rive gauche du ruisseau;

2 - Étendre davantage le rideau d'arbres et de taillis dans le voisinage immédiat de la cuve dite « La Chaudière » c'est-à-dire au confluent des ruisseaux de la Chaudière et du Ninglinspo;

3 - Préserver de toute exploitation forestière les environs du cours du Ninglinspo à l'endroit dit  «La Fourchette »

4 - Conserver une bordure d'arbres et de taillis d'environ 15 mètres de largeur au voisinage de la Fourchette, rive droite du ruisseau du Hornay, et la rive gauche du ruisseau des « Blanches Pierres ». La bordure vers le confluent des deux ruisseaux et suivant celle du versant compris entre le Bain de Diane et le Bain de Vénus sera un peu plus étendue;

5 - Réserver une bordure d'arbres et de taillis sur la rive droite de la Chefna depuis le point A jusqu'au point B du plan, ainsi que sur les deux rives de ses affluents C et D depuis leur jonction avec la Chefna jusqu'à une distance de 300 mètres en amont de ces points;

6 - De faire quelques plantations dans la petite carrière abandonnée située sur la rive gauche de l'Amblève à proximité du pont du chemin de fer qui traverse la rivière en amont de Nonceveux.

Le Conseil décide donc :

A l'unanimité de faire droit aux diverses revendications de la société -Les Amis de l'Amblève-

Et Dieu seul sait si de l'eau s'est écoulée depuis ces décisions.

Le Ninglinspo est classé Patrimoine exceptionnel de Wallonie


Petite cascade dans le Ninglinspo à Nonceveux.


Liens Nonceveux