Aywaille, le docteur Louis THIRY.

Le docteur Louis THIRY
(Collection Etienne Compère)

Aywaille, le docteur Louis THIRY.

Vue de la couverture de l'œuvre inachevée.
(Photo J.Schoumakers)

Le docteur Louis THIRY, un homme incontournable pour connaître le passé d'Aywaille.

Parler de l'histoire d'Aywaille sans mentionner le docteur Louis THIRY relèverait, à mon sens, d'un travail incomplet.

Le but de ces lignes n'est pas de retracer le parcours du «personnage.» J'ai simplement voulu le citer car ses actions, ses nombreuses investigations et ses travaux ont ouvert la voie à de nombreuses découvertes archéologiques et historiques. Les engagements qu'il à pris ainsi que les investissements auxquels il a procédé ont grandement contribué à la protection et à la prospérité de notre commune. Ardent défenseur de la nature et de l'environnement en général, le docteur Louis Thiry s'est aussi beaucoup préoccupé du bien-être de ses concitoyens. A maintes reprises, il mobilisa l'opinion publique afin de faire face à des faits qui lui paraissaient être des injustices.

Les historiens du passé décrivant avec passion l'histoire de nos contrées, comme l'a fait Thiry, ne sont pas légion. La richesse des travaux qu'il a réalisés et la précision des textes qui composent ses ouvrages nous permettent de mieux comprendre les nombreux faits historiques afférents à nos villages.

Fils de médecin, issu d'une famille de notables, Louis THIRY est né le 9 février 1885 à Aywaille sous les prénoms de Marie, François, Xavier, Louis, Joseph. Son enfance, il l'a vécue dans un environnement empreint de nombreuses traces du passé lointain de notre commune.
Il résidait dans une demeure jouxtant l'église de Dieupart. Cet édifice au passé mouvementé, les ruines du château de Vieuxjardin, le château de Montjardin et la proximité de la localité d'Aywaille sont des sources de faits historiques, voire de légendes, non négligeables.

Pour peu que l'on s'intéresse au passé d'une région, voilà suffisamment de ferments pour assouvir des passions. Et encore, ceux précités ne représentent qu'une infime partie de ce qui motiva Louis THIRY à observer, à analyser et à tenter de comprendre les bouleversements qui ont marqué Aywaille et alentours.

Certains jugeront ses ouvrages quelque peu ardus à lire. Trop de renvois en bas de pages empêchent la fluidité des textes. Ayant pour ma part approfondi quelques-uns de ces ouvrages, force est de constater que leur auteur se contredit quelques fois sur certains sujets et ce, à différents endroits d'un même livre.

Cela n'enlève rien à la richesse des travaux qu'il a réalisés : Louis Thiry est un personnage incontournable pour qui veut connaître le passé de nos régions.

Louis Thiry est décédé le 15 février 1959 à l'âge de 74 ans.

Quelques ouvrages parmi tant d'autres :

- Notre Dame de Dieupart, guide du visiteur.
- Comment l'Amblève vainquit les vandales.
- A propos de la Porallée.
- La Porallée miraculeuse Dieu et Saint-Pierre d'Aywaille.
- La Bataille de Sprimont.
- Documentation sur le scandale des barrages en Belgique.
- Histoire de l'ancienne seigneurie et commune d'Aiwaille et de la région d'Ourthe-Amblève.
- Etc.

Le dernier ouvrage cité, l'œuvre maîtresse du docteur Thiry, était composé de cinq tomes. Malheureusement, Louis Thiry étant alors atteint d'une sévère maladie, il ne fut plus en mesure de terminer la deuxième partie du Ve tome. Les 128 pages qu'il avait déjà écrites furent, malgré cela, publiées.

 

Dans l'avant-propos qu'il écrivit, nous pouvons lire : «L'apparition du quatrième volume de cet ouvrage a déçu plus d'un lecteur.

On avait promis (et l'on s'était bien promis) d'en finir avec l'histoire d'Aywaille, centre et âme de l'œuvre, au cours de ce quatrième et dernier tome ; le développement pris, bien contre le gré de l'auteur, par l'étude préparatoire du sol et des diverses manifestations de la vie, a empêché la réalisation de ce projet (1).

Au présent volume échoit la lourde tâche de couronner l'œuvre. Espérons que le pinacle ne décevra pas trop les espoirs de l'architecte ni la confiance qu'ont bien voulu lui accorder les souscripteurs et le public.

L'auteur place son travail sous les auspices favorables de la liberté reconquise et de son développement harmonieux à la faveur d'une paix qui aille s'affermissant de jour en jour. Deo fuyante »

(1) : «Rappelons brièvement le plan de l'ouvrage, tel qu'il avait été présenté lors de l'appel aux souscripteurs.

Introduction. La formation territoriale de l'Ardenne du Nord et l'histoire générale des territoires entre Ourthe et Vesdre sous l'ancien régime. Histoire des seigneuries et des familles nobles de la région.

Cette « Introduction », qui s'est développée plus que nous ne l'eussions voulu, s'est transformée en «Première Partie» et a nécessité les trois premiers tomes. Avec le tome IV commence la Deuxième partie, consacrée exclusivement à l'Ancienne Seigneurie et Commune d'Aywaille ; ce tome comprenait : Géologie, Hydrographie, Faune, Flore, Ethnographie et Toponymie. Nous allons donc aborder l'Histoire proprement dite d'Aywaille»

A savoir : Depuis juin 1971, le parc communal d'Aywaille porte le nom «Parc Docteur Louis THIRY» La place située au centre d'Aywaille porte le nom «Place Joseph THIRY», ce dernier étant le père de Louis.

Beaucoup de sujets traités sur mon site trouvent leurs sources dans les travaux du docteur Thiry.

S'il n'eut pas vécu, nous ignorerions alors tant de choses !

© 2010 Jacques Schoumakers